Thyroïde FRA

7 manières de stimuler naturellement le fonctionnement de la thyroïde

La glande thyroïde est relativement petite et se trouve dans la région du cou, mais comporte un impact important sur le fonctionnement du reste du corps. Elle est souvent la cause négligée de troubles de santé communs, ainsi que de prise et perte de poids inexpliquée.

La glande est également très importante pour le fonctionnement du corps à la création d’énergie et aide à réguler le sommeil. Mais avec des changements de style de vie et d’alimentation, nous pouvons aider notre thyroïde à fonctionner plus efficacement et nous sentir globalement mieux. Voici sept stimulants de thyroïde à tester. Si vous soupçonnez un problème, consultez un médecin pour confirmer que vous avez un trouble de la thyroïde.

1. Ajoutez de l’iode à votre alimentation

Selon l’American Thyroid Association, la carence en iode est une cause majeure de baisse de production d’hormones thyroïdiennes. L’association note que parce que le corps ne produit pas suffisamment d’iode par lui-même, il est important d’en obtenir en quantités suffisantes dans l’alimentation.

L’association suggère de consommer des aliments riches en iode comme des œufs, des poissons d’eau de mer, des fruits de mer, du fromage et même du sel de table iodé. Mais gardez à l’esprit qu’il n’est sans doute pas conseillé de consommer une cuillère à soupe de sel seul.

Shellfish

2. Testez le sélénium

Selon le site internet Women to Women, le sélénium pourrait être un allié des traitements des problèmes de thyroïde. Le sélénium (présent dans les mélanges de noix, graines de tournesol, œufs, yoghourts, couscous et champignons) est un élément qui peut aider notre thyroïde à mieux gérer le stress et sert de détoxifiant, selon le site.

Le site note que « les protéines à base de sélénium aident à réguler la synthèse des hormones », ce qui dans le langage courant signifie qu’il aide à contrôler le métabolisme et la manière dont notre corps crée de l’énergie.

mushrooms

3. Pensez au zinc

Il y a typiquement deux troubles majeurs de la thyroïde : l’hypo et l’hyperthyroïdie, une sous-production ou surproduction d’hormones thyroïdiennes. Selon Thyroid UK, la carence en zinc dans l’alimentation peut mener à ces deux troubles.

Le zinc est un minéral essentiel présent dans les aliments comme les huîtres, le bœuf maigre, le porc, le poulet, les épinards, certaines graines, les noix de cajou et… le chocolat ! Vous pouvez également acheter des compléments de zinc si le chocolat n’est pas votre truc !

Chocolate

4. Ami-ami avec le magnésium

Le magnésium est un autre élément essentiel qui aide le corps à effectuer des fonctions essentielles. Cependant, les experts affirment que la plupart des Américains souffrent de carence en magnésium, et qu’une alimentation riche en caféine et en aliments sucrés peut en fait réduire la concentration de magnésium dans votre corps.

Le magnésium est un élément important pour convertir l’iode en hormones thyroïdiennes (T4 et T3). Cela signifie que ne pas consommer suffisamment de magnésium peut mener à une hypothyroïdie accompagnée de symptômes tels que la prise de poids, une fatigue généralisée, une peau sèche et même la dépression. Le magnésium est présent en compléments ou dans des aliments comme les épinards, le maïs, l’avocat, les crevettes, les raisins, les bananes et les brocolis.

avacado

5. Réduisez le stress

Plus facile à dire qu’à faire, mais examinez les situations stressantes que vous pouvez éviter si possible. L’exercice aide également le corps à réguler le stress naturellement, donc n’hésitez pas à sortir vous promener sur le temps de midi.

Natural News note que le stress crée une hormone appelée cortisol, qui empêche l’hormone T3 d’entrer dans les cellules du corps. Le site note également que des analyses sanguines pourraient ne pas révéler un manque de T3 dans vos cellules si la numération sanguine est correcte.

walk to work

6. Évitez le soja

Bien que la sauce soja pure soit une source d’iode (qui peut stimuler la thyroïde), d’autres sources en ligne telles que Natural Society recommandent d’éviter les produits à base de soja pour le bienfait d’une thyroïde sous-active.

Le soja peut avoir des effets perturbateurs sur les hormones, selon le site. Le soja contiendrait de grandes quantités d’isoflavones qui peuvent nuire à votre thyroïde. La thyroïde devrait être capable de normaliser la production d’hormone si vous évitez de consommer du soja, ajoute le site internet.

soy

7. Le cas controversé de l’huile de noix de coco

L’huile de coco peut aider le fonctionnement de la thyroïde, mais il existe des rapports conflictuels sur son efficacité. Par exemple, Natural Society affirme que l’huile de coco a depuis longtemps été utilisée pour traiter les thyroïdes sous-actives en raison de la présence d’acides aminés appelés MCT qui aident à réguler le métabolisme.

Mais d’un autre côté, la Mayo Clinic affirme avec véhémence que l’huile de coco en tant que cure pour l’hypothyroïdie est un mythe apporté par un livre populaire il y a des années de ça. La clinique conseille la voie médicale : consulter un médecin pour déterminer si vous avez besoin d’une thérapie hormonale.

Coconut Oil

Share This Article

X