Gueule de bois FRA

6 raisons qui rendent les gueules de bois pires en vieillissant

J’ai passé le cap des 40 ans le 13 février dernier. Ça pourrait se passer uniquement dans ma tête, mais mon corps réagit à une nuit de beuverie très différemment de lorsque j’avais 20 ans, 30 ans ou la fin de la trentaine. A l’université, je pouvais boire jusqu’aux petites heures, rentrer et écrire une dissertation de 20 pages, dormir sur le plancher d’un ami et me réveiller pour mon cours de 8 h du matin – aucun problème ! Mais aujourd’hui, quand je dois me lever tôt, je remets en question les quelques verres de vin que j’ai consommés au souper.

Est-ce que tout est dans ma tête ou est-ce que mon corps réagit plus sévèrement à l’alcool en vieillissant ? Voyons ce que les experts ont à dire à propos de l’alcool, du métabolisme et des gueules de bois et l’âge…

1. Le lendemain de soirée

Des recherches effectuées par le National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism (NIAAA) nous montrent ce que nous devons savoir sur le lendemain d’une soirée bien arrosée. Avec l’âge, les systèmes de notre corps ralentissent naturellement. Cela signifie que le foie produit moins d’antioxydants et nettoie le corps plus lentement, et que notre métabolisme est plus paresseux qu’à 20 ans.

Même le fait d’avoir pris quelques kilos (par rapport à lorsque nous avions 20 ans) signifie qu’il nous faut un peu plus d’alcool pour nous griser. Et boire plus est lié à des systèmes moins efficaces (p.ex. transformation par le foie et métabolisme), ce qui nous fait nous remettre avec moins de zèle.

appearance change

2. Le cas de la déshydratation

Nous savons tous qu’avaler une boisson sportive (aux électrolytes) ou avaler un grand verre d’eau est impératif avant de se mettre au lit saoul… si on s’en rappelle. Mais ceux qui sautent cette importante étape d’hydratation le sentiront le lendemain matin, peu importe l’âge.

Évidemment la déshydratation induite par l’alcool empire avec l’âge. C’est pourquoi les experts en rapport aux douleurs et migraines de l’institut national des troubles neurologiques et AVC recommandent de ne boire qu’une boisson alcoolisée par heure (pour laisser au corps la chance de métaboliser l’alcool) et de boire un verre d’eau entre chaque bière ou verre de vin.

Water

3. Métabolisation de l’alcool avec l’âge

Repensez à l’époque de l’université… Vous étiez au pic de jeunesse de votre foie du point de vue de sa capacité à absorber et à métaboliser l’alcool, selon le Dr Constance Scharff, directrice de rechercher sur les dépendances au Cliffside Malibu en Californie, un centre de réhabilitation pour l’alcool et les drogues.

En comparaison, en vieillissant, notre foie et notre métabolisme décélèrent naturellement en réponse à de nombreux facteurs (p.ex. régime alimentaire, niveau d’activité, ADN etc.). C’est pourquoi il faut compter plus de temps pour se débarrasser des restes d’une nuit bien arrosée, dans notre système, et c’est une des raisons pour lesquelles les gueules de bois sont plus dures et plus longues.

drinking 4

4. Alcool et prise de poids

Le vieillissement est inévitable. Mais la prise de poids n’est pas garantie pour tous. Si vous avez pris quelques kilos depuis l’époque de l’université et à la trentaine, pensez aux changements dans vos habitudes de boisson.

Selon le NIAAA, la prise de poids signifie habituellement que vous avez besoin de boire plus aujourd’hui pour sentir les effets de l’alcool. Pa exemple, si vous buviez 3 bières en tant qu’étudiant de 65 kilos, il vous en faut à présent 5 ou 6 pour rendre votre vous adulte de 75 kilos aussi saoul. En gros, c’est lié au pourcentage de graisse corporelle : le plus de graisse corporelle, le moins de rapport corps/eau, ce qui se traduit par un contenu en alcool dans le sang plus élevé.

binge drinking 1

5. Développer une tolérance avec l’âge ?

L’un des avantages de l’âge est une tolérance plus grande à l’alcool, selon une étude de l’institut national de la santé, qui affirme que les personnes plus jeunes connaissent des gueules de bois plus sévères que les adultes d’âge moyen.

Cependant, les chercheurs du centre d’études sur l’alcool et les addictions de l’Université Brown ne sont pas d’accord. Ils déclarent qu’un métabolisme plus lent chez les adultes plus âgés mène habituellement à boire plus que prévu… Et à une gueule de bois carabinée le lendemain.

Drinking to Fit In

6. Enzymes hépatiques et gueules de bois

Un rapport de 2010 sur la science des gueules de bois conduit par l’institut national des troubles neurologiques et AVC affirme que tout en revient au foie et à sa capacité d’éradiquer les sous-produits de l’alcool du corps.

Pensez au foie comme à un superhéros de la détoxification dans votre vingtaine. Avec l’âge, il produit moins d’enzymes oxydatives appelées mitochondries qui aident à débarrasser le corps de ses toxines (p.ex. acétaldéhyde et acétate) via le sang. Le résultat : les toxines restent dans le corps et vous sentez plus la gueule de bois le lendemain.

drinking 5

Share This Article

X