Stress FRA

6 facteurs de stress au travail qui affectent la santé et l’espérance de vie

Les études nous montrent que de nombreux aspects du bureau peuvent être néfastes à notre santé. Des environnements de travail dangereux, des professions sédentaires, et même des gestes répétés peuvent entraîner maladies chroniques, blessures et même décès. Cependant, une nouvelle étude conduite par les Universités Stanford et Harvard nous montre que le stress est au cœur des dangers du travail.

Voici six façons dont le stress au travail affecte notre santé et notre qualité de vie…

1. Stress financier au travail

L’étude mentionnée précédemment, conduite en collaboration entre l’Université Stanford et l’école de commerce d’Harvard, a exploré l’impact du stress au travail sur l’espérance de vie des êtres humains.

Les résultats de l’étude révèlent que le stress principal au travail est, sans surprise, d’ordre financier. Globalement, les travailleurs qui avaient un travail mieux rémunéré avaient également une meilleure santé et une espérance de vie plus longue.

Money Jar

2. Stress et instabilité au travail

On pourrait débattre du fait que l’argent et la stabilité de carrière vont de pair, et les chercheurs de Stanford et d’Harvard sont d’accord. Après que les experts aient révisé les données d’un sondage sur le lieu de travail intitulé « General Social Survey and the American Community », ils ont découvert une corrélation directe entre l’instabilité au travail et le stress.

Par exemple, l’étude a révélé que les conditions de travail étaient jugées « plus stressantes » s’il existait des disparités qui défiaient la stabilité du lieu de travail. Les possibilités d’être licencié ou de faire face à une réduction des heures de travail étaient classées au sommet de la liste des stress au travail.

shutterstock_104307521

3. Stress de carrière et d’assurance maladie

L’étude a rapporté un stress surprenant classé aux côtés des licenciements potentiels : le plan d’assurance maladie fourni par l’employeur. En matière de réduction de l’espérance de vie sur le lieu de travail, un fardeau important était placé sur l’assurance maladie.

En réalité, l’étude a rapporté que « les politiques santé pour encourager un environnement de travail psychosocial plus sain… devraient sérieusement être considérées comme une partie intégrante de toute stratégie globale qui vise à réduire l’ampleur des inégalités de santé. »

health insurance cost

4. Stress des cols blancs versus cols bleus

Ce n’est sans doute pas une nouvelle fracassante que les cols blancs ont tendance à survivre aux cols bleus. Cependant, lorsque vous prenez en compte le fait que la plupart des emplois de cols blancs sont sédentaires – un style de travail souvent associé à l’obésité et aux autres maladies de santé chroniques (p.ex. diabète), cette affirmation serait peut-être à équilibrer.

Mais les données factuelles de l’étude d’Harvard-Stanford confirment que les travailleurs à revenus élevés (qui sont habituellement des cols blancs) vivent plus longtemps que les ouvriers aux revenus moindres.

Male Factory Worker

5. Stress de travail et éducation

Nous savons tous que trop de stress au travail est considéré comme un environnement toxique et nuisible à la santé. Mais saviez-vous que le stress au travail était largement affecté par le niveau d’éducation de l’employé ?

Selon les résultats de l’étude, le stress au travail diminuait en fonction du passé éducatif. Par exemple, 10 % de la mortalité des employés bien éduqués était influencée par le stress au travail, versus 19 % de la mortalité des employés moins éduqués.

shutterstock_172077230

6. Stress de travail et femmes

En matière de race et de genre, l’étude d’Harvard-Stanford révèle que les hommes et femmes d’origine caucasienne présentent la plus faible perte en espérance de vie due au stress de travail.

Mais lorsque les effets du stress sur l’espérance de vie ont été décomposés par genre, les résultats ont montré que les femmes blanches avec un diplôme d’études supérieures souffraient de plus d’effets négatifs dus au stress au travail comparé aux femmes hispaniques ayant le même diplôme.

Stress

Share This Article

X