Le Corps FRA

10 faits peu connus sur le bâillement

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous ne pouvez résister un bâillement lorsque vous voyez quelqu’un d’autre bâiller ? Avez-vous déjà réfléchi à ce qui déclenche le bâillement, ou à combien de fois en moyenne nous bâillons par jour ?

Et bien moi, je me suis posé ces questions !

C’est pourquoi j’ai découvert les faits et les mythes entourant l’énigme du bâillement (grâce à l’aide précieuse et les aperçus de certains experts). Voici 10 réalités moins connues à propos du bâillement…

1. Qu’est-ce qui nous fait bâiller ?

De toutes les études hallucinantes au monde, le bâillement est un phénomène qui déconcerte perpétuellement les scientifiques, tant et si bien qu’ils n’ont aucune explication concrète sur la raison pour laquelle nous bâillons. Certains manuels scientifiques affirment que de faibles concentrations d’oxygène dans notre sang déclenchent le bâillement, et des études ont tenté de prouver la théorie selon laquelle le bâillement régule la température dans le cerveau – sans résultat. Il existe même une théorie selon laquelle le bâillement étirerait les poumons et les tissus environnants, empêchant l’affaissement des voies respiratoires. Mais non, elle n’a pas été prouvée non plus.

2. Différentes catégories de bâillement

Je parie que vous ne saviez pas qu’il existait deux types de bâillement. Le premier, le bâillement spontané, résulte de l’ennui ou de la fatigue. Tandis que le second type, le bâillement contagieux, est une réponse à la vue de quelqu’un d’autre qui bâille. Croyez-moi, bâillez devant votre chat ou votre chien, et il ne pourra pas résister à bâiller en retour !

3. Le pouvoir de suggestion

Le bâillement contagieux survient en réponse à plus qu`une simple observation de votre partenaire, enfant ou animal bâiller. Des rapports scientifiques affirment que le bâillement peut être contagieux de manière suggestive – ce qui signifie que bâiller est une réponse naturelle lorsque vous pensez à bâiller, parlez de bâiller ou entendez quelqu’un bâiller.

4. Quand bâillons-nous pour la première fois ?

Si vous ne croyez toujours pas le fait que le bâillement soit une réponse humaine naturelle – détrompez-vous ! La recherche médicale affirme que les fœtus dans l’utérus commencent à bâiller dès leur 11ème semaine.

5. A quelle fréquence bâillons-nous ?

Si vous êtes en bonne santé, et peu importe votre âge, genre, alimentation ou forme physique, des études du Harvard Health Publications indiquent une fréquence probable de 10 bâillements par heure… plus souvent en début de matinée si vous êtes comme moi, mais certains bâilleront plus souvent tard en soirée. Cela signifie qu’une personne bâille en moyenne, euh, environ 240 000 fois durant sa vie !

6. Pourquoi est-ce que je bâille quand tu bâilles ?

Il s’avère que vous pourriez être plus empathique que vous ne le pensiez, si vous ne pouvez résister un bâillement après avoir vu quelqu’un d’autre bâiller. Elizabeth Cirulli, un professeur de médecine assistante au Center for Human Genome Variation du département médical de l’Université de Duke, révèle que la réponse contagieuse du bâillement est fonction de notre niveau d’empathie. Cela pourrait expliquer pourquoi ceux souffrant de certaines maladies désensibilisantes, comme l’autisme ou la schizophrénie, sont moins enclins au bâillement contagieux.

7. Que se produit-il lorsque vous résistez un bâillement ?

Absolument rien ! Etouffer un bâillement n’entrainera pas de convulsion, de douleur lancinante de la mâchoire, ou l’explosion de votre cerveau. En fait, les scientifiques affirment que le fait de bâiller ne semble pas avoir de fin en soi.

8. Bâillement rituel

Peut-être bâillez-vous pour signifier à votre partenaire qu’il est temps d’aller au lit. Et bâiller lorsque vous avez de la compagnie peut être un signal de vous laisser en paix. C’est certainement vrai chez les babouins. La recherche biologique montre que les babouins utilisent le bâillement comme une forme de communication non-verbale. Le mâle alpha répète une série de bâillements exagérés, pour indiquer aux autres babouins qu’il est temps de dormir.

9. Les bâillements changent-ils avec l’âge ?

Oui, selon cette même étude de l’Université de Duke, qui révèle que le bâillement diminue avec l’âge. Dans un groupe d’étude consistant de 328 individus en bonne santé d’âge varié, le plus âgé est un individu, le moins ce dernier a-t-il tendance à bâiller en regardant une vidéo de personnes bâiller pendant 3 minutes.

10. Le bâillement peut signaler un problème de santé

Ah-ah, enfin, la preuve que tous les bâillements ne doivent pas être mal pris ! Selon des études de l’Université de Harvard, le bâillement peut signaler une mauvaise santé ou même une maladie sérieuse – comme le développement de migraines, de la maladie de Parkinson, de la sclérose en plaque, ou de sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X