Signes et symptômes d’une crise cardiaque: Comment savoir si vous êtes en train de faire une crise cardiaque

Les maladies cardiaques sont la première cause de mortalité chez les hommes et les femmes en Amérique, avec environ 460 000 décès dus à une crise cardiaque soudaine et imprévue. Parmi les personnes qui décèdent, près de la moitié subissent une crise si soudaine qu’elles n’ont pas le temps d’appeler une ambulance ou de se rendre à l’hôpital.

Lorsque nous pensons à une crise cardiaque, le plus souvent nous imaginons une personne se serrant la poitrine et tombant. Si c’est ainsi qu’une crise cardiaque se produit sur grand écran, ce n’est pas nécessairement une représentation exacte de la réalité. Il existe de nombreux autres signes et symptômes que peuvent ressentir les personnes, notamment les femmes. Voici 15 signes avant-coureurs à surveiller…

1. Transpiration

À l’approche d’une crise cardiaque, de nombreux patients remarquent une transpiration abondante et froide sans effort ni raison apparente. Vos vêtements et votre peau peuvent être trempés de sueur froide, et votre visage peut devenir pâle ou blanc comme un linge. Lorsque les artères sont obstruées, le cœur doit faire plus d’efforts pour pomper le sang dans les artères. Par conséquent, votre corps essaie de maintenir une température sûre, ce qui vous fait transpirer en raison de l’effort supplémentaire fourni par votre cœur.

Une transpiration excessive peut également être le signe de problèmes cardiaques, et pas seulement d’une crise cardiaque. Vous pouvez ressentir ce phénomène aussi bien le jour que la nuit. Si vous transpirez beaucoup et que vous ne faites pas d’exercice ou ne faites pas quelque chose qui demande un effort pendant que cela se produit, cela peut être dû à votre cœur. Même si vous n’êtes pas en train de faire une crise cardiaque, ce symptôme doit être pris au sérieux. Rendez-vous chez votre médecin pour qu’il effectue des tests permettant d’éliminer ou d’identifier la cause de la transpiration.

2. Sentiment d’oppression

Nous savons tous qu’il est fréquent qu’une personne victime d’une crise cardiaque ressente une douleur et un engourdissement dans le bras gauche. Mais ce que beaucoup de gens ignorent, c’est que la douleur et l’inconfort peuvent se propager à d’autres parties du corps. Certaines personnes ayant survécu à une crise cardiaque ont déclaré avoir eu une sensation d’étouffement avant la crise cardiaque. Ils ressentent une oppression dans le haut du dos et du torse à mesure que la pression augmente. C’est presque comme si une corde était serrée autour du corps et tendue. Vous pouvez également ressentir cette sensation dans la mâchoire et la gorge.

La sensation d’oppression peut également être le signe d’une angine de poitrine, une affection extrêmement douloureuse qui provoque des symptômes similaires à ceux d’une crise cardiaque. L’angine peut être le signe avant-coureur d’une crise cardiaque. Par conséquent, si elle ne disparaît pas dans les 15 minutes ou si vous en avez régulièrement des manifestations, vous devez consulter votre médecin. Dans certains cas, il est préférable de se rendre directement aux urgences ou d’appeler une ambulance.

3. Fatigue

Souvent, au cours des semaines précédant une crise cardiaque, les personnes ressentent une fatigue progressive, qui commence par une lente perte d’énergie et se transforme en épuisement complet quelques jours avant la crise cardiaque (par exemple, se baisser pour lacer ses chaussures peut même être trop fatigant). Il est facile de considérer la fatigue comme le résultat d’un manque de sommeil, d’un sommeil perturbé, d’un emploi du temps chargé ou même du stress, ce qui explique que la plupart des personnes ne considèrent pas la fatigue comme un signe avant-coureur d’un problème cardiaque et d’une future crise cardiaque.

Selon l’Association Américaine du Coeur (AHA), la fatigue et la lassitude ressenties lors d’activités quotidiennes normales, comme faire les courses ou marcher, peuvent être un symptôme d’insuffisance cardiaque (incapacité du cœur à pomper suffisamment de sang vers les zones où il est nécessaire). La quantité de sang envoyée vers des zones telles que les muscles est moindre, ce qui entraîne finalement une faiblesse et une fatigue musculaires.

4. Essoufflement

De nombreuses personnes, en particulier les femmes, décrivent une sensation d’essoufflement au cours des jours ou des moments qui précèdent une crise cardiaque. Cette sensation peut être si intense que vous ne pouvez même pas tenir une conversation normale sans vous sentir essoufflée. L’AHA explique que l’essoufflement survient le plus souvent lors d’une activité physique, mais qu’il peut aussi survenir au repos ou pendant le sommeil. Il peut même vous réveiller si l’essoufflement est important.

En termes simples, la cause de ce symptôme est liée au processus de retour du sang du cœur vers les poumons. Lorsque ce processus ne fonctionne pas correctement, du liquide peut s’écouler dans les poumons et provoquer un essoufflement. Il peut être très effrayant de ressentir un essoufflement soudain, et si votre difficulté à respirer n’a aucune raison d’être (par exemple, une course de 8 km), vous devez vous rendre à l’hôpital dès que possible.

5. Symptômes de type grippal

De nombreuses personnes victimes d’une crise cardiaque disent qu’elles ont cru avoir la grippe parce qu’elles ont souffert de symptômes semblables à ceux de la grippe avant la crise, notamment l’indigestion, les nausées, les ballonnements, la toux et la diarrhée, qui peuvent être perçus comme étant “juste la grippe”. Il s’agit d’autres symptômes dangereux qui, s’ils sont détectés à temps comme un problème cardiaque potentiel, peuvent améliorer vos chances de guérison et de survie.

Il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles vous pouvez présenter des symptômes de type grippal lors d’une crise cardiaque. Parmi celles-ci, citons le fait que votre système digestif ne reçoit pas suffisamment ce dont il a besoin pour fonctionner correctement (sang) et l’accumulation de liquide dans les poumons. Connaître ces signes, en particulier les moins courants, est le meilleur moyen de vous protéger, vous et votre entourage. Ne vous contentez pas de faire fi de vos préoccupations et négliger vos symptômes, quels qu’ils soient, car cela pourrait vous sauver la vie.

6. Vertiges

Il arrive souvent que les patients se plaignent également de vertiges avant une crise cardiaque. Les personnes se sentent étourdies, comme si elles étaient sur le point de s’évanouir, et certaines s’évanouissent même! Ce symptôme peut être dangereux non seulement pour votre cœur, mais aussi parce que, en vous évanouissant, vous risquez de vous cogner la tête en tombant ou même de vous casser des os.

Lorsque vous êtes très étourdi, au point d’avoir l’impression de ne pas pouvoir marcher correctement, asseyez-vous et appelez quelqu’un à l’aide. Même si les vertiges finissent par passer, il ne faut pas les ignorer et vous devez vous demander si vous présentez d’autres signes ou symptômes d’une crise cardiaque. N’oubliez pas qu’il n’est pas nécessaire de ressentir tous les symptômes les plus courants et les plus connus, comme une douleur dans le bras gauche, pour avoir une crise cardiaque ou des problèmes cardiaques. Rendez-vous chez votre médecin ou aux urgences si les vertiges sont graves, si vous vous êtes évanoui ou si vous présentez d’autres symptômes.

7. Anxiété

L’apparition soudaine d’un stress si intense qu’il provoque une crise d’angoisse est fréquente chez les personnes victimes d’une crise cardiaque. Certains l’expliquent comme un sentiment de malheur imminent qui s’installe sans raison apparente. Il s’agit en fait d’une tentative de l’organisme d’attirer votre attention sur le fait que quelque chose ne va pas. L’une des difficultés liées au fait que l’anxiété est un symptôme de crise cardiaque est qu’elle peut imiter une crise cardiaque, et toute personne ayant vécu une crise d’anxiété sait que la douleur et le stress intense sont très réels. Comme votre cœur bat plus vite à cause de l’anxiété, vous pouvez ressentir des palpitations cardiaques.

Les crises cardiaques et les crises d’angoisse se distinguent souvent par la douleur (intense et fréquente pour les crises cardiaques) et les battements rapides du cœur dus à l’angoisse. Vous pouvez ressentir une certaine douleur mais l’anxiété se concentre sur les battements du cœur). Cela dit, il peut être quasiment impossible pour la personne souffrant d’anxiété ou de crise cardiaque de faire la distinction entre les deux, car l’anxiété peut vous consumer et vous empêcher de vous concentrer sur ce qui arrive à votre corps.

8. Insomnie

Près de 50 % des patients victimes d’une crise cardiaque (principalement des femmes) se plaignent d’une incapacité à s’endormir au cours des jours précédant la crise cardiaque. Les autres symptômes de l’insomnie sont des réveils fréquents et un sommeil de mauvaise qualité. L’insomnie peut survenir des semaines avant une crise.

Outre le fait que l’insomnie est un signe précurseur de crise cardiaque, les recherches suggèrent que les insomniaques ont un risque beaucoup plus élevé de faire une crise cardiaque que les personnes qui n’ont généralement pas de problème de sommeil. Selon une étude publiée dans Psych Central, le risque de crise cardiaque triple lorsque les personnes présentent simultanément au moins trois symptômes d’insomnie. Ces symptômes graves comprennent des difficultés à s’endormir et à rester endormi, ou le fait de ne pas se sentir frais et dispos le matin. On ne sait pas encore très bien comment l’insomnie est liée à l’insuffisance cardiaque, mais les chercheurs sont convaincus qu’il existe un lien étroit.

9. Douleur thoracique

La douleur thoracique qui précède une crise cardiaque peut être légère ou grave (sensation de poids sur la poitrine). Cependant, le plus souvent, elle est ressentie au niveau du sternum, d’une ou des deux épaules et du haut du dos, mais pas toujours dans la zone du cœur. La Mayo Clinic explique que cette douleur peut varier et qu’elle se manifeste généralement par l’une des sensations suivantes: douleur serrée, pression, plénitude ou oppression dans la poitrine. La douleur peut se propager à d’autres parties du corps.

Les douleurs thoraciques sont le symptôme le plus reconnaissable et probablement le symptôme auquel la plupart des personnes pensent lorsqu’ils envisagent une crise cardiaque. Bien qu’il s’agisse d’un symptôme courant, toutes les personnes qui ont une crise cardiaque ne le ressentent pas. Il est parfois difficile de faire la distinction entre une douleur thoracique, signe d’une crise cardiaque et de brûlures d’estomac, car elles peuvent être très similaires. Mais il est préférable d’être prudent et de se faire examiner plutôt que de supposer que vous avez simplement des brûlures d’estomac. Si vous ou une personne de votre entourage se plaint d’une douleur thoracique intense ou d’une autre forme de gêne dans la poitrine, appelez le 9-1-1.

10. Douleurs sur d’autres zones

Avant une crise cardiaque, il est très fréquent de ressentir une gêne ou de légers picotements dans des zones telles que l’estomac, le dos, le cou, la mâchoire et, le plus souvent, dans un bras ou les deux (dans la partie supérieure de l’épaule). Vous pouvez même ressentir une douleur dentaire! Si la plupart des personnes reconnaissent la douleur thoracique comme un symptôme de crise cardiaque, ils ne savent généralement pas que la douleur dans d’autres zones peut également être un signe.

Survivre et se rétablir d’une crise cardiaque dépend de divers facteurs, dont vos antécédents médicaux, votre âge, votre sexe et votre génétique. Et dans de nombreux cas, la rapidité avec laquelle vous recevez un traitement ou subissez une intervention chirurgicale pour débloquer vos artères peut avoir un impact considérable sur l’issue de votre crise cardiaque. Connaître les signes et les symptômes, en particulier les signes d’alerte précurseurs qui peuvent apparaître plusieurs jours avant une crise, est votre meilleure protection, et cette connaissance pourrait même sauver la vie de quelqu’un.

11. Nausées

Si la douleur thoracique reste le symptôme le plus courant d’une crise cardiaque, l’AHA en énumère plusieurs autres susceptibles de se produire, en particulier chez les femmes. La nausée est un symptôme important, tout comme les vomissements, les étourdissements, les évanouissements ou les vertiges.

Malheureusement, comme les nausées sont un effet secondaire courant de nombreuses autres affections, moins dangereuses pour la plupart qu’une crise cardiaque, les femmes ont tendance à les ignorer ou à les mettre sur le compte d’autres facteurs, surtout si elles ne ressentent pas de douleur thoracique caractéristique à côté des nausées. “Même si les maladies cardiaques sont la première cause de décès chez les femmes aux États-Unis, elles attribuent souvent les symptômes à des affections moins dangereuses comme le reflux acide, la grippe ou le vieillissement normal”, explique l’Association Américaine du Coeur.

12. Brûlures d’estomac et/ou indigestions

Tout comme les nausées, les brûlures d’estomac et les indigestions font partie des symptômes qu’on n’associe généralement pas à une crise cardiaque, ce qui noue pousse à en ignorer les signes. Comme le souligne MedicineNet.com , ces symptômes, ainsi que les éructations et les rots, peuvent être ressentis lors d’une crise cardiaque.

Là encore, les femmes sont les plus susceptibles d’être la cible de ce symptôme déconcertant associé aux crises cardiaques. “Parfois, des éructations ou des rots peuvent accompagner les nausées, et certains patients ont décrit une sensation d’indigestion associée à une crise cardiaque. Les femmes sont plus susceptibles que les hommes de signaler ces symptômes moins typiques de la crise cardiaque, et certains patients ont dit avoir l’impression de développer une grippe”, indique MedicineNet.com.

13. Symptômes silencieux

La seule chose plus terrifiante que de ressentir les symptômes d’une crise cardiaque, c’est de faire une crise cardiaque sans qu’aucun des symptômes ne vous alerte sur le fait que quelque chose ne va pas. Lorsqu’une crise cardiaque survient sans aucun symptôme, “on parle de crise cardiaque silencieuse ou, en médecine, d’ischémie silencieuse (manque d’oxygène) du muscle cardiaque”, selon le site Go Red for Women. Richard A. Stein, Docteur en Médécine, un cardiologue qui travaille au Langone Medical Center de l’université de New York, a expliqué à WebMD  que “près de 15 % des patients ne présentent aucun symptôme, de sorte qu’ils ne savent jamais qu’ils ont une crise cardiaque. C’est plus fréquent chez les personnes âgées et chez les diabétiques.”

Go Red for Women développe ce point avec la contribution de Deborah Ekery,Docteur en Médécine, cardiologue clinicienne au Heart Hospital of Austin et au Austin Heart à Austin, au Texas, qui a déclaré que les personnes qui ne ressentent aucun symptôme, ressentent probablement des symptômes très subtils ou non spécifiques, tels qu’une indigestion, une tension musculaire, une fatigue prolongée ou des symptômes de type grippal, ce qui explique la raison pour laquelle elles peuvent dire qu’elles ne ressentent aucun symptôme. “Ce sont là certains des symptômes les moins spécifiques d’une crise cardiaque, mais que l’on peut ignorer ou attribuer à autre chose”, a déclaré M. Ekery.

14. Douleur à la mâchoire ou mal de dents

Lorsque l’on parle de crise cardiaque, on pense généralement à une douleur dans la poitrine. Mais ce que la plupart des gens ne savent peut-être pas, c’est qu’une fois que cette douleur thoracique se manifeste, elle peut se propager et affecter d’autres parties du corps, comme le cou, la mâchoire, l’épaule, les bras et le dos.

Des personnes ayant souffert d’une crise cardiaque se sont plaintes de douleurs à la mâchoire, et ont même signalé des douleurs dentaires. Une fois encore, selon l’AHA, ce type de douleur liée à une crise cardiaque est plus fréquent chez les femmes.

15. Malaise général

Shikhar Saxena, Docteur en Médécine, cardiologue, enseignant au Centre Médical de l’Université du Nebraska, explique à WebMD que les crises cardiaques peuvent non seulement se produire sans aucun symptôme, mais aussi avec des symptômes extrêmement “vagues et non spécifiques, comme le fait de ne pas se sentir bien ou d’avoir un sentiment de malheur imminent”.

Contrairement à presque tous les autres symptômes de cette liste, celui-ci n’est pas physique, il est plutôt mental, mais néanmoins tout aussi important. Comme tous les autres symptômes de cette liste, c’est le moyen qu’a votre corps de vous avertir que quelque chose ne va pas. MedicineNet.com le décrit comme une “vague sensation de maladie”. Il indique également qu’une personne qui en souffre peut ressentir un sentiment général de malaise, ou avoir l’impression de crouler sous quelque chose. “Certaines personnes ressentent une anxiété ou une panique grave pendant la crise cardiaque. Cela a été décrit comme un sentiment de malheur, comme celui que l’on ressent lors d’une crise de panique”, indique MedicineNet.com.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X