Les signes d’une crise cardiaque chez l’homme

Et s’il était possible de vous rendre compte que vous êtes sur le point de faire une crise cardiaque ? Il semble que, chez les hommes, certains symptômes avant-coureurs peuvent signaler l’imminence d’un accident cardiaque. Cela permet ainsi d’aller consulter un médecin plus rapidement.

Comme le relève Men’s Health, c’est davantage dans les films que l’on peut voir un homme qui semble en parfaite santé se serrer soudainement la poitrine et s’effondrer. Certes, ce scénario peut bien évidemment se produire, mais il n’est pas aussi fréquent qu’on pourrait le croire. Il existe des moyens par lesquels votre corps peut essayer de communiquer pour vous dire que votre cœur déraille. Voici 12 indices d’une crise cardiaque chez l’homme.

Problèmes d’estomac

Le chemin vers le cœur d’un homme passe-t-il par son estomac ? Cela est fort possible. Selon Healthline.com, les nausées, les vomissements et autres petits troubles gastro-intestinaux peuvent être des signes précurseurs d’un infarctus.

La même source indique également que les douleurs abdominales ou les brûlures d’estomac peuvent être le signe d’un “infarctus silencieux”, c’est-à-dire d’une crise cardiaque qui ne présente aucun des symptômes classiques. Il faut savoir que plus de 300 000 personnes en Europe font un infarctus silencieux chaque année, sans même s’en rendre compte.

Petit souci au lit

Selon Men’s Health, il s’agit d’un symptôme propre aux hommes : le dysfonctionnement érectile. Le fait que certains hommes ne peuvent garder leur sexe en érection provient de la lésion de vaisseaux sanguins. Ainsi, le site note que si “vos vaisseaux sanguins sont endommagés à cet endroit précis de votre corps, il y a de fortes probabilités que ceux situés près de votre cœur le soient également”.

Selon cette source, la fatigue ou le stress sont à l’origine d’un problème ponctuel de performance ; mais si cela devient un problème récurrent, il est nécessaire d’aller consulter un médecin pour tenter d’en déterminer les causes.

Ronflements excessifs

Il peut s’agir d’un signe d’apnée du sommeil : une affection grave qui entraîne un arrêt de la respiration, la nuit pendant votre sommeil. L’apnée du sommeil, si elle n’est pas traitée, peut augmenter vos chances de faire un infarctus. 

En fait, ces “pauses respiratoires”, tout en augmentant votre tension artérielle, vont provoquer un stress important sur l’ensemble de votre corps. Ainsi, le risque de crise cardiaque est accru par la combinaison d’une pression artérielle élevée et d’un rythme cardiaque irrégulier dû à une respiration insuffisante.

Pression thoracique

Si vous avez la sensation qu’une personne invisible est assise sur votre poitrine, il s’agit peut-être tout simplement de votre propre corps qui tente de vous avertir d’un problème au niveau de votre cœur, explique WebMD. Même si l’on parle d’une douleur, il peut généralement s’agir d’une sensation de lourdeur ou d’oppression.

Dans certains cas, ce signe d’alerte peut être confondu avec de simples brûlures d’estomac. La gêne touche la partie gauche ou centrale de votre poitrine et la sensation peut être intermittente.

Douleur thoracique

WebMD ajoute que l’apparition soudaine de la douleur associée à d’autres symptômes est souvent qualifiée de “crise cardiaque hollywoodienne”, car c’est ainsi qu’elle est généralement représentée dans les films. Cependant, un infarctus commence le plus souvent par une légère douleur ou une légère gêne, comme nous l’avons mentionné plus haut.

Pour autant, cela ne veut pas dire qu’elle ne peut pas arriver de cette manière. Il est évident qu’une douleur extrême dans la poitrine est une urgence médicale absolue. Cela dit, vous devriez également songer à consulter un médecin en cas de douleur ou de gêne légère, car il pourrait s’agir des premiers signes de quelque chose de beaucoup plus grave.

Sensation de fatigue

Une sensation de fatigue chronique peut être le témoin de nombreux problèmes de santé, et l’un de ces problèmes est l’épuisement physique (du moins chez les femmes), indique Men’s Health. “Vous devriez faire attention si votre routine habituelle vous semble soudainement anormalement difficile, ou si vous êtes trop épuisé pour effectuer vos tâches habituelles, [bien que] les études ne permettent pas encore de dire avec certitude s’il en va de même pour les hommes”, poursuit le site.

Ce sentiment vient du fait que le ventricule gauche de votre cœur, celui qui est chargé de pomper le sang vers le reste de votre corps, peut être endommagé. En outre, il se peut qu’il ne se remplisse pas correctement de sang entre deux battements de cœur. Vous vous sentez ainsi épuisé parce que les tissus ne reçoivent pas l’oxygène nécessaire dont ils ont besoin.

Douleurs à d’autres endroits du corps

Un infarctus ne se caractérise pas seulement par une douleur dans la poitrine, rappelle WebMD, qui note que d’autres parties du corps peuvent commencer à vous faire souffrir, tout simplement parce que l’irrigation ne s’y fait pas correctement.

Le site précise que cette zone douloureuse se situera généralement dans une partie de votre corps qui se trouve au-dessus de la taille : estomac, épaules, bras (un seul ou les deux), dos, cou, mâchoire, ou même les dents !

Difficultés à marcher

Selon Men’s Health, ressentir une douleur ou une sensation de brûlure excessive dans les jambes durant la marche peut être le signe que quelque chose ne va pas. Le site précise qu’il s’agit d’un symptôme courant d’une pathologie qui touche les artères périphériques, “un étranglement des artères qui limite le flux sanguin vers les membres, l’estomac et la tête”.

Vous vous rendrez peut-être compte que vous ressentez une gêne lors d’un parcours que vous faites habituellement sans souci. Vous pouvez même être obligé de vous arrêter régulièrement en chemin avant de pouvoir poursuivre votre route. Quel est le rapport avec votre cœur ? “L’accumulation de plaques dans vos artères, qui contribue au rétrécissement de celles-ci dans vos membres, peut également se produire dans les artères [de] votre cœur”, ajoute le site.

Crises d’angoisse

Vous êtes normalement plutôt calme et posé, mais vous vous sentez désormais soudainement anxieux ? Selon Men”s Health, cela pourrait être lié à votre cœur. Si ce symptôme est plus fréquent chez les femmes, les hommes doivent tout de même y prêter attention.

Si vous ne vous trouvez pas dans une situation stressante, mais que vous présentez de forts symptômes d’anxiété comme de l’essoufflement ou des palpitations cardiaques, il se peut que vous soyez en train de faire une crise cardiaque. À l’inverse, des personnes se retrouvent aux urgences car elles confondent une crise de panique avec un infarctus. Cependant, selon le site, certains hommes ne vont pas forcément demander une aide médicale alors que celle-ci serait nécessaire, simplement parce qu’ils considèrent ces symptômes comme des “problèmes d’humeur”.

Essoufflement

WebMD appelle cela la dyspnée. Lorsqu’elle est liée à une crise cardiaque, elle peut survenir seule ou accompagnée d’une douleur thoracique, et il peut s’agir en réalité du seul signe annonciateur d’un infarctus.

L’essoufflement peut survenir que vous soyez actif ou immobile “et est probablement dû à une congestion (accumulation de liquide) dans vos poumons”, ajoute le site. Il se peut que vous vous mettiez également à tousser, ou que votre respiration devienne sifflante.

Sentiment de “menace imminente”

Selon le site VeryWellMind.com, vous pouvez avoir l’impression que quelque chose de désagréable va se produire avant même que cela ne se produise réellement. Apparemment, il ne s’agit pas d’une simple réaction de crainte face à quelque chose qui s’est déjà produit et qui est en train de se reproduire. On parle ici d’un véritable signe précurseur d’un grave problème de santé.

Les personnes qui ont éprouvé ce symptôme le décrivent comme un “sentiment que quelque chose d’inhabituel est en train de se produire” ou encore comme un “désir de demander des soins médicaux d’urgence, alors même qu’aucun autre symptôme ne semble pouvoir le justifier”. Alors que certaines personnes peuvent ne pas ressentir ce phénomène, le site affirme qu’il est cliniquement prouvé. Ce phénomène remonterait même à la Grèce antique. Si le site admet qu’il y a “étonnamment” peu d’études sur ce sentiment de menace imminente en tant que symptôme médical, il affirme que ce symptôme est souvent lié à une crise cardiaque, ainsi qu’à d’autres problèmes de santé.

Prévenir la crise avant qu’elle n’arrive

La meilleure approche consiste, bien évidemment, à identifier les facteurs de risque comme l’hypertension artérielle ou l’hypercholestérolémie, et ce, bien avant d’être admis à l’hôpital pour un infarctus.

Pour ce faire, il est nécessaire de prévoir des check-up réguliers “et d’apprendre à reconnaître les symptômes d’une crise cardiaque”, indique Healthline. Si vous présentez le moindre facteur de risque cardiaque (comme le tabagisme), nous vous recommandons très fortement de faire des examens afin de vérifier l’état de votre cœur.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X