Système Circulatoire FRA

Les 10 Examens Sanguins Les Plus Courants et Leur Usage

Les professionnels de la santé administrent une grande variété de tests sanguins pour diagnostiquer plusieurs conditions médicales, des plus générales comme l’anémie aux plus sérieuses telles que l’insuffisance rénale et le diabète.

Voici les dix tests sanguins les plus courants, et les raisons qui justifient leur usage…

1.Hémogramme/Formule Sanguine Complète

Un hémogramme est fait en tant que procédure standard dans les hôpitaux. Cependant, ce test est encore plus recommandé pour les conditions telles que l’anémie, l’hémorragie interne, en cas d’avitaminoses ou en cas d’infection. Par exemple, un niveau élevé de globules blancs pourrait indiquer une infection microbienne, et bien mieux encore le type de globules blancs les plus prédominants indiquerait même si l’infection est de type virale, bactérienne ou parasitaire. De même, un faible nombre de globules blancs pourrait indiquer des problèmes de moelle osseuse, de leucémie, de maladie auto-immune, etc. Pour réaliser un hémogramme, un échantillon de sang est prélevé à partir de l’une des veines superficielles (de préférence dans la fosse cubitale).

2.Test de glycémie

Le test de glycémie est effectué pour diagnostiquer et surveiller les patients diabétiques ou plus précisément ; dans le but de détecter des niveaux élevés de glucose qui pourraient conduire à une insuffisance rénale ou des lésions nerveuses à long terme. Il suffit d’une petit “piqûre” au bout du doigt, et le test peut être effectué par le patient à domicile.

3.L’urine et électrolytes (U & E)

Ce test mesure la concentration d’électrolytes dans le sang et peut indiquer le niveau de déshydratation, la sévérité du diabète (due à l’augmentation de sodium) ou encore la progression d’une insuffisance rénale (en raison de faible teneur en sodium).

4.Analyses génétiques

Il existe une large variété de tests d’analyses génétiques conçus pour détecter des mutations géniques spécifiques à plusieurs maladies : hémophilie, maladie polykystique des reins, fibrose kystique, anémie falciforme et autres maladies d’origine génétique. Pour ce faire, il est nécessaire de prélever un échantillon de tissu pour extraction d’ADN.

5.Taux de sédimentation des érythrocytes

Le taux de sédimentation des érythrocytes est un examen sanguin utile pour la détection du niveau d’inflammation pour les maladies telles que l’arthrite, la maladie de Crohn, la colite ulcérative, etc. Ce test mesure la vitesse à laquelle les globules rouges se déposent au fond du tube échantillon lors du processus inflammatoire. Plus le taux est élevé, plus l’inflammation est active.

6.Méthode immuno-enzymatique ELISA

La fastidieuse méthode immuno-enzymatique (ELISA) peut détecter les allergies alimentaires (c.-à-d. les allergies à l’arachide), le VIH, ou les affections virales. Dans l’échantillon de sang prélevé, le niveau d’anticorps spécifiques à un antigène donné est mesuré.

7.Cholestérol sanguin

Un test de cholestérol sanguin mesure le niveau de lipides gras dans un petit échantillon de sang après un court jeûne de 12 heures. Un taux élevé de lipides peut prédisposer à des maladies cardiovasculaires, comme une crise cardiaque ou un AVC.

8.Caryotypes

Les caryotypes permettent d’examiner différents chromosomes sous un microscope puissant lorsqu’un handicap physique ou développemental est soupçonné.

9.Blood culture

Une culture de sang examine le sang pour les infections bactériennes sanguines susceptibles de causer une septicémie (choc septique). Ce test nécessite 2 échantillons de sang (pour plus de précision). Généralement, l’un est prélevé dans une veine du bras et l’autre dans une veine de la jambe afin de tester des traces de bactéries dans le sang.

10.Test de groupe sanguin

Un test de groupe sanguin est généralement pris avant une transfusion de sang pour identifier le groupe sanguin du patient (afin d’infuser le sang du groupe sanguin qui lui est complémentaire). Dans le cas contraire, le risque de réaction immunitaire à la transfusion sanguine (maladie sérique, la maladie de rhésus) est exponentiellement élevé.

Share This Article

X