Cancer FRA

N’ignorez pas ces signes avant-coureurs du cancer de l’intestin

Selon l’American Cancer Association, le cancer de l’intestin est l’un des cinq cancers les plus courants chez les hommes et les femmes aux États-Unis. Heureusement, plus de 90 % des cas identifiés sont traités avec succès tant qu’ils sont diagnostiqués de manière précoce.

Le cancer de l’intestin est un terme général qui englobe les cancers qui se développent dans le côlon ou le rectum. Suivant l’origine du cancer, le cancer de l’intestin peut soit s’appeler le cancer du côlon (dans le gros intestin) soit le cancer colorectal (à l’arrière du passage du côlon). Bien qu’un dépistage soit essentiel pour la détection précoce de ce cancer, voici 6 symptômes avant-coureurs – comme du sang dans les selles, des douleurs abdominales et des changements dans les selles – qui peuvent indiquer un problème. Afin de réduire votre risque personnel de cancer de l’intestin, faites attention à la combinaison des symptômes suivants…

1. Pas de symptômes

Selon la Colorectal Cancer Association of Canada, les symptômes du cancer de l’intestin peuvent être si subtils qu’ils n’indiquent pas forcément un problème de santé. Par exemple, les patients peuvent rendre le stress ou un aliment qu’ils auraient mangé responsable de leur gêne abdominale.

Même les patients qui surveillent attentivement et maintiennent leur santé admettent qu’ils négligent souvent leurs gênes abdominales récurrentes, mais subtiles, imaginant qu’elles sont tout à fait normales. Si vous constatez des changements dans votre santé et vos fonctions corporelles, même si ces derniers vous embarrassent, consultez votre médecin à propos du dépistage de cancer.

2. Ballonnements douloureux

Bien que ce soit facile de prendre un antiacide et de rendre un repas trop riche responsable de vos ballonnements ou gaz chroniques, n’oubliez pas de prendre note de la fréquence et de l’occurrence de ces maux d’estomac. Selon Cancer Research UK, les gênes abdominales et ballonnements devraient être surveillés afin de contrôler les inflammations douloureuses.

Une recherche du World Cancer Research Fund indique qu’une alimentation riche en viande rouge et en viandes transformées peut augmenter le risque de développer un cancer de l’intestin. Si vous avez des antécédents familiaux de cancer de l’intestin ou que votre médecin vous considère à risque, réduisez votre consommation de viandes rouges (p.ex. bœuf, agneau, veau et porc) et de viandes transformées (p.ex. charcuterie, salami, jambon, lard, saucisses et viandes en boites).

3. Douleurs abdominales

En plus des ballonnements et gaz gênants, une indication précoce de cancer de l’intestin peut être décelée par des douleurs ou crampes abdominales. Les maux d’estomac chroniques sont également un symptôme commun du cancer de l’intestin, surtout lorsqu’ils sont combinés à des changements dans les selles habituelles du patient (p.ex. la présence de sang dans les selles).

Selon une recherche de la Société canadienne du Cancer, les douleurs abdominales peuvent survenir de manières bien différentes. Faites attention aux gênes abdominales qui entrainent des douleurs aigües, des crampes chroniques, des gaz, un sentiment inconfortable de satiété ou de ballonnement, et toute grosseur qui peut être sentie en tâtant l’abdomen.

4. Sang dans les selles

Bien sûr, le sang dans les selles peut provenir d’hémorroïdes – la présence de cette grosseur douloureuse et sensible qui pend depuis le rectum peut être repérée à l’aide d’un miroir. Mais selon la Cleveland Clinic, du sang présent dans les selles est le principal signe indicateur de cancer colorectal. Si vous remarquez du sang dans vos selles, consultez immédiatement un médecin.

Gardez à l’esprit que même si d’autres troubles de santé peuvent induire du sang dans les selles (p.ex. déchirures anales, colite ulcérative, maladie de Crohn, saignement dans le tube digestif et hémorroïdes), vous devriez parler à un médecin aussi vite que possible. Cela permettra de diagnostiquer votre problème directement et d’entamer le traitement approprié pour votre maladie.

5. Changements dans les selles

Les patients ne sont pas souvent prêts à discuter de changements dans leurs selles avec leurs proches ou leur médecin traitant. Cependant, un éventail d’évènements liés aux intestins peut indiquer un problème de santé des intestins, ou la présence d’un cancer.

L’American Cancer Society rapporte plusieurs symptômes de changements dans les selles qui pourraient indiquer la présence d’un cancer des intestins. Vous seul savez le mieux ce qui est normal pour votre corps. Des changements soudains dans votre routine de selles – par exemple, des selles lâches ou étroites, du sang dans les selles, des selles décolorées (p.ex. goudronnées, muqueuses), la fréquence de visites aux toilettes, le sentiment d’intestins remplis même si vous venez d’aller à selles, ou la constipation chronique peuvent indiquer un blocage partiel du gros intestin.

6. Polypes intestinaux

La Mayo Clinic indique que dans la plupart des cas, le cancer du côlon commence par des grosseurs bénignes, des polypes, qui s’attachent aux parois des intestins. Les polypes forment d’abord de petites taches qui n’entrainent pas de symptômes gênants. Mais bien que la plupart des polypes restent bénins, la présence d’un polype adénome peut entrainer une tumeur maligne.

Les cellules de l’adénome qui ne sont pas détectées à temps se développent éventuellement en tumeur sur la paroi du côlon ou dans le rectum. Si la tumeur n’est toujours pas détectée, les cellules cancéreuses peuvent se propager vers les nodules lymphatiques et la circulation sanguine (métastases) ou d’autres zones du corps (p.ex. poumons ou foie).

Share This Article

X