Thyroïde FRA

6 informations à savoir sur le cancer de la thyroïde

Selon la Thyroid Cancer Survivor’s Association (ThyCa), le cancer de la thyroïde est le principal cancer endocrinien, et un cancer dont l’incidence a augmenté significativement durant la décennie passée. Affectant les individus de tous âges, les symptômes peuvent être difficiles à détecter de manière précoce, mais la détection précoce est essentielle. L’American Cancer Society estime approximativement 62 450 nouveaux cas cette année.

Jetons un œil à six faits à savoir absolument à propos du cancer de la thyroïde et de la santé de la thyroïde…

1. Où le cancer de la thyroïde se développe-t-il ?

Le cancer de la thyroïde affecte spécifiquement les cellules de la thyroïde, qui fait partie intégrante du système endocrinien du corps. Cette petite glande en forme de papillon appelée la thyroïde est située juste sous la boite vocale (le larynx).

La thyroïde est constituée de deux lobes qui ressemblent à des ailes de papillons. Les lobes se situent de chaque côté de la trachée et sont reliés par un isthme (pont étroit de tissu).

Thyroid

2. Tumeurs thyroïdiennes malignes

Les tumeurs thyroïdiennes malignes prennent leur origine dans les cellules de la thyroïde. La thyroïde dispose de deux types de cellules distincts : les cellules folliculaires et les cellules parafolliculaires (cellules C).

Lorsqu’une tumeur devient maligne ou qu’elle produit des métastases, cela signifie que le cancer peut se propager en dehors des cellules de la thyroïde vers d’autres cellules et régions du corps.

Thyroid Disorders

3. Cellules parafolliculaires de la thyroïde

Les cellules parafolliculaires (ou cellules C) produisent une hormone appelée calcitonine. Le corps a besoin de l’hormone calcitonine afin de réguler les concentrations de phosphate et de calcium dans le sang.

Une étude de l’école de médecine John Hopkins affirme que si la glande thyroïdienne est retirée, la régulation du calcium ne souffre pas puisque la calcitonine est considérée comme une hormone faible qui ne joue qu’un rôle secondaire dans la régulation du calcium.

shutterstock_301033091

4. Cellules folliculaires de la thyroïde

Les cellules folliculaires constituent la majorité de la glande thyroïde. Selon une recherche de la John Hopkins Society, les cellules folliculaires de la thyroïde produisent les hormones nécessaires à tous les aspects de notre métabolisme et de notre santé : poids, tension artérielle, température corporelle et rythme cardiaque, entre autres.

Les cellules folliculaires sécrètent deux types d’hormones thyroïdiennes contenant de l’iode : l’hormone T4 (ou thyroxine) et l’hormone T3 (ou triiodothyronine). Les cellules folliculaires dépendent d’un niveau suffisant d’iode afin de produire les hormones thyroïdiennes.

shutterstock_187634345

5. Cancers thyroïdiens communs

Selon la Société Canadienne du Cancer, le carcinome différencié papillaire est responsable d’environ 70% de tous les cas de cancer de la thyroïde en Amérique du Nord. Ce carcinome survient à cause de changements dans les cellules thyroïdiennes qui entraînent le développement de la tumeur maligne.

La Société Canadienne du Cancer note que le carcinome différencié folliculaire prend son origine dans les cellules folliculaires de la thyroïde et est le second type principal de cancer de la thyroïde. Les cancers de la thyroïde plus rares incluent le cancer anaplasique de la thyroïde et le carcinome médullaire de la thyroïde, ou cancer des cellules C.

thyroid cancer

6. Maladies bénignes de la thyroïde

Bien que de nombreux types de cancers malins de la thyroïde existent (p.ex. sarcome, lymphome et carcinome), de nombreux changements cellulaires dans la thyroïde entraînent des maladies bénignes et non-cancéreuses. Selon la Mayo Clinic, les altérations des cellules thyroïdiennes, même si non-cancéreuses, peuvent toutefois entraîner des maladies bouleversantes comme l’hyperthyroïdisme (thyroïdes hyperactive) et l’hypothyroïdisme (thyroïde sous-active).

L’hyperthyroïdisme peut entraîner plusieurs maladies comme la maladie de Plummer (goitre multinodulaire toxique), la maladie de Basedow (auto-immune) et la thyroïdite (inflammation). Les symptômes de l’hypothyroïdisme peuvent varier en fonction du niveau de déficience hormonale et incluent prise de poids inexpliquée, fatigue, frissons, perte de cheveux et dépression.

weight gain

Share This Article

X