Cancer FRA

10 signes précurseurs du cancer de l’ovaire

Le cancer de l’ovaire est connu comme le «tueur silencieux», car les symptômes de cette maladie sont tellement subtils qu’on ne suspecterait rien de très sérieux. Cependant, la différence est que les symptômes du cancer ovarien se produisent presque tous les jours, et ne semblent pas régresser. Le problème, c’est qu’au moment où les symptômes commencent à se manifester, le cancer a déjà commencé à se propager et pourrait être à un stage trop avancé pour considérer un traitement efficace.

Avec seulement 20% des cas de cancers de l’ovaire trouvé assez tôt pour traiter la maladie, nous faisons notre part en indiquant ici les dix signes avant-coureurs de ce tueur silencieux de femmes …

1. Douleurs abdominales

Les douleurs abdominales ou pelviennes, non attribuables à l’indigestion ou à la menstruation pourraient être une indication qu’un problème plus sérieux existerait. La plupart des patients se plaignent de douleurs abdominales qui persistent pendant plus de 2 semaines et ne sont pas associées à leurs règles, à une possible diarrhée ou à une gastroentérite.

2. Indigestion

Une indigestion persistante, des ballonnements, des nausées, ou d’autres problèmes gastro –intestinaux – tels que les brûlures d’estomac, etc. – sont très fréquents.

3. Perte d’appétit

On sait que comme tout autre cancer, le cancer de l’ovaire peut provoquer une brusque perte d’appétit. Ceci est dû au fait que les cellules cancéreuses rivalisent avec les cellules normales pour les nutriments du corps, et étant donné qu’elles (les cellules cancéreuses) se reproduisent plus rapidement, la perte d’appétit et la perte de poids qui en résulte, sont plus prononcées.

4. Ballonnements

Les ballonnements fréquents du ventre ou du bassin sont également un symptôme du cancer de l’ovaire. Par exemple, si votre abdomen semble avoir gonflé au point où vos vêtements vous ont l’air plus serrés autour de la taille (et ceci de manière soudaine, sans régime ou changement d’activités), il est vivement recommandé de consulter un médecin.

5. Augmentation de la fréquence urinaire

Les problèmes urinaires tels que l’augmentation de la fréquence urinaire (aggravé pendant la nuit et accompagnée d’autres symptômes) indiquent très souvent la présence d’une tumeur pelvienne. Cela inclut également des épisodes d’incontinence (perte totale de contrôle de la vessie) qui s’aggravent progressivement au fur et à mesure que le cancer progresse.

6. Sensation de satiété

Lorsque le cancer ovarien est a des stades plus avancés, la tumeur elle-même peut se loger à la surface de l’estomac, de l’épiploon (le pli dans la cavité abdominale qui relie l’estomac à d’autres organes) ou sur les intestins ; provoquant ainsi une sensation de satiété avant même d’avoir fini la moitié d’un repas (une condition connue sous le terme de « satiété précoce »).

7. Constipation et/ou diarrhée

Les changements d’habitudes intestinales – constipation et diarrhée – vont de pair avec les cancers intestinaux et gynécologiques. Ceci est un résultat de la pression que la tumeur exerce sur l’estomac et les intestins.

8. Douleurs lombaires

Les douleurs persistantes et sévères dans le bas du dos sont communément rapportées par les patients souffrant de cancer de l’ovaire. Beaucoup d’entre ces dames comparent cette douleur à celle du travail lors de l’accouchement.

9. Perte de poids soudaine et involontaire

Une perte de poids de 10 kilos sans régime ou exercice physique est généralement observée chez la majorité des patients qui souffrent de cancer. Une perte de poids aussi rapide et incompréhensible devrait vous inciter à consulter un médecin.

10. Saignement vaginal

Les saignements vaginaux irréguliers et en dehors du cycle menstruel usuel peuvent également indiquer qu’il y a un problème. Toutefois, ce symptôme est observé chez seulement 1 quart des femmes atteintes du cancer de l’ovaire. D’autres anomalies vaginales peuvent inclure le développement d’une éruption soudaine d’herpès dans la région vaginale (dû au fait que le système immunitaire est affaibli par le cancer), un écoulement vaginal épais, ou des changements de couleur de peau.

X