Cancer FRA

10 Facteurs de Risque du Cancer de la Prostate

Le cancer de la prostate est malheureusement l’un des cancers les plus fréquents chez les hommes. La grande majorité des cas sont observés chez les hommes de 40 ans et plus. Chaque année, des centaines de milliers d’hommes sont diagnostiqués aux États-Unis comme souffrant du cancer de la prostate, et un nombre considérable d’hommes souffrent également ce cancer, mais ne le savent pas.

Les symptômes du cancer de la prostate sont variés. Deux tiers des personnes souffrant de ce cancer ne présentent aucun symptôme. Lorsque les premiers symptômes apparaissent, ils commencent par un dysfonctionnement urinaire. Ceci peut inclure une miction douloureuse, un besoin fréquent d’uriner, des difficultés à uriner, ainsi qu’un besoin pressant d’uriner dans la nuit à plusieurs reprises. La présence de sang dans l’urine peut également être un symptôme.

Le cancer de la prostate peut aussi causer un dysfonctionnement sexuel. La personne atteinte peut avoir des difficultés d’érection (difficultés à avoir et/ou à maintenir une érection), ainsi que des problèmes d’éjaculation (éjaculation douloureuse et/ou sanglante). Selon la localisation du cancer, vous pouvez également souffrir d’incontinence de la vessie ou du côlon.

Plus le cancer progresse, plus de nouveaux symptômes plus sévères apparaissent. Le cancer peut se propager vers d’autres parties du corps, causant des douleurs ravageuses. Les nouveaux symptômes peuvent inclure les maux de dos ou une faiblesse musculaire.

Le cancer de la prostate est difficile à diagnostiquer, particulièrement si la personne affectée ne présente aucun symptôme (initialement). Ainsi, il est important de reconnaître les facteurs de risque.

Voici la liste des 10 principaux facteurs qui peuvent prédisposer un homme à développer le cancer de la prostate :

1. Âge

L’âge est un facteur très important dans le développement du cancer de la prostate. Les statistiques sont choquantes. : 30% des hommes de 50 ans sont affectés par le cancer de la prostate, et 80% des hommes de 70 ans et plus en souffrent. En moyenne, l’âge de diagnostic du cancer de la prostate est de 70 ans. D’un point de vue général, plus l’homme est âgé, plus il a de risque de développer le cancer de la prostate. Les formes les plus agressives de ce cancer peuvent affecter les hommes de tout âge, mais ces formes sont extrêmement rares. Si vous êtes âgé de plus de 40 ans, soyez proactif et commencez à vous faire examiner.

2. Facteurs génétiques

Les antécédents familiaux jouent également un rôle majeur dans le développement du cancer de la prostate. Si votre famille a des antécédents cancereux de la prostate, vous avez un risque accru de le développer vous-même. De plus, si vous avez un lien plus direct avec le membre de la famille affecté (frère ou père) votre risque est 2 à 3 fois plus élevé. A ce jour, aucun gène spécifique n’a été identifié comme responsable du cancer de la prostate, mais les scientifiques attribuent ces facteurs génétiques à la coexistence de plusieurs gènes.

3. Alimentation

Il semble que l’alimentation soit liée à la plupart des maladies, y compris le cancer de la prostate. Certaines études ont montré qu’une alimentation riche en viande rouge et pauvre en légumes a été liée à une augmentation du risque de cancer de la prostate. Cependant, ces études n’ont pas trouvé de lien direct entre la consommation de viande rouge et une augmentation du risque, ou entre la consommation de légumes et une réduction du risque. Ceci dit, l’idéal serait simplement d’avoir une alimentation variée, riche en légumes et en protéines maigres.

4. Activité physique

Une nouvelle étude a établi un lien entre l’exercice physique et la réduction du risque de cancer de la prostate chez les hommes de race blanche. Les chercheurs ont constaté que les hommes qui étaient modérément ou très actifs avaient une réduction du risque de cancer de plus de 50%. Les hommes qui pratiquaient de l’exercice physique régulièrement avaient un risque réduit de 13%. Cependant, cette étude n’a montré aucune corrélation entre l’exercice physique et le risque de cancer de la prostate chez les hommes afro-américains.

5. Race

Malheureusement, la race joue un grand rôle en ce qui concerne le risque de cancer de la prostate. Les hommes afro-américains ont 2,5 fois plus de chances d’avoir le cancer de la prostate. Ceci est dû à une prédisposition à la maladie et à une plus faible probabilité de diagnostic. Une étude récente s’est penchée sur différentes cellules génétiques chez les hommes afro-américains et les hommes de race blanche pour expliquer la différence. Les hommes asiatiques et hispaniques ont un risque moins élevé de développer le cancer de la prostate.

6. Poids

Le poids est également un facteur risque dans le développement du cancer de la prostate. Ceux qui ont un indice de masse corporelle plus élevé sont plus à risque d’avoir un cancer de la prostate plus agressif, comparé aux personnes qui ont un indice de masse corporelle plus faible. Le poids ne semble pas affecter vos chances d’attraper la maladie, mais affecte certainement vos chances de survie.

7. Localisation géographique

Votre localisation géographique peut jouer un rôle important dans le développement du cancer de la prostate. Si vous vivez en Asie, Asie de l’Est, Amérique centrale ou Amérique du Sud, votre risque est plus réduit par rapport à la population générale. Inversement, si vous habitez en Amérique du Nord, en Europe ou en Australie, votre risque augmente. Dans une étude, les hommes qui émigrés de la Chine ont augmenté leur risque de 2% à 17%. Aux États-Unis, les différents états ont également des risques différents. Si vous vivez dans un état situé à 40 degrés ou plus en latitude, votre risque est plus élevé en raison du rayonnement lumineux plus faible.

8. Activité sexuelle

Heureusement, jusqu’à présent, aucun rapport n’a été établi entre les maladies sexuellement transmissibles et le risque de cancer de la prostate. Toutefois, certaines études ont montré que le manque d’activité sexuelle peut augmenter votre risque. Pour réduire naturellement votre risque, visez à éjaculer 3-5 fois par semaine. Cela peut réduire votre risque jusqu’à 30%! La prostate fait partie du système reproductif de l’homme et contribue à maintenir ce système sain.

9. Tabac

Pour votre santé, le tabac ne vous créera que des misères ! De plus, il existe des liens étroits entre le tabac et de nombreux types de cancers, y compris le cancer de la prostate. Des études récentes ont trouvé un lien minime avec les risques de ce cancer chez les fumeurs, mais ceci n’est pas encore scientifiquement confirmé. Si vous êtes inquiet au sujet de votre risque de développer le cancer de la prostate, veillez à arrêter de fumer !

10. Taille

Les hommes de grande taille ont bien plus de problèmes qu’avoir à se baisser pour passer les portes de peur de heurter le plafond. Une nouvelle étude faite en Angleterre a prouvé que plus vous êtes grand de taille, plus vous êtes à risque de développer le cancer de la prostate. Les scientifiques impliqués dans l’étude stipulent ceci : “Une meilleure croissance, et peut-être une croissance plus rapide, est associée à une augmentation très modeste du risque de cancer de la prostate et un risque légèrement plus élevé de voir la maladie progresser. » Il semble que les hommes de grande taille ont un taux de croissance rapide, ce qui peut affecter la croissance du cancer de la prostate.

Share This Article

X