Home » French » Traitements & Préventions » 10 traitements du cancer de la prostate

10 traitements du cancer de la prostate

Traitements & Préventions

Novembre est le mois de la sensibilisation au cancer de la prostate, et les hommes devraient effectuer un dépistage du cancer de la prostate via un toucher rectal et une analyse sanguine pour l’antigène spécifique à la prostate (PSA). Lors du toucher rectal, le médecin introduit un doigt ganté et lubrifié dans le rectum pour palper ou sentir toute anomalie de la prostate. L’American Cancer Society (ACS) recommande aux hommes de commencer un dépistage du cancer de la prostate à 50 ans, et entre 40 et 45 ans pour les hommes à haut risque (Afro-Américains, antécédents familiaux). Selon l’ACS, le cancer de la prostate est le cancer non cutané le plus commun chez les hommes aux États-Unis. Il survient principalement chez les hommes de 65 ans ou plus (60 %).

Dix traitements du cancer de la prostate sont…

1. Attente vigilante

L’attente vigilante, ou l’observation, se base sur le principe suivant lequel certains hommes ne bénéficient pas de traitements agressifs du cancer de la prostate. Cette option de traitement est souvent acceptée peu après le diagnostic initial du cancer de la prostate. Les hommes souffrant d’un cancer de la prostate qui choisissent cette option suivront des traitements moins intensifs. Cela se traduit souvent par moins de visites chez le médecin et moins de tests comme les analyses sanguines, touchers rectaux, IRM ou scanners et échographies de la prostate, avec ou sans biopsie.

Les hommes qui choisissent l’attente vigilante souffrent habituellement d’une maladie cliniquement localisée ou à faible risque, avec une espérance de vie de moins de 10 ans. En d’autres termes, le cancer de la prostate est confiné dans la prostate et ces hommes mourront probablement d’autres maladies avant de mourir du cancer. La plupart des cancers de la prostate se développent lentement. Les hommes qui choisissent l’attente vigilante renoncent à un traitement de guérison, mais peuvent tout de même traiter les symptômes gênants liés à l’avancement ou à la progression (métastases) du cancer de la prostate.

Prostate Cancer

Next »
ADVERTISEMENT

More on ActiveBeat