Home » French » Signes & Symptômes » 10 causes les plus communes de genoux douloureux

10 causes les plus communes de genoux douloureux

Signes & Symptômes

Le genou est la plus grande articulation du corps et les douleurs de genou sont une plainte commune à tous les groupes d’âge. Elles peuvent être dues à une variété de causes comme une blessure soudaine, une lésion due à du surmenage ou un trouble médical sous-jacent. L’emplacement et la sévérité de la douleur de genou varient en fonction de la cause. L’os de la cuisse (fémur) et les os du mollet (péroné et tibia) composent l’articulation du genou. Les structures présentes dans ou autour du genou incluent les disques (ménisques), le cartilage, les ligaments, les tendons et les muscles. Les signes et symptômes qui peuvent accompagner les douleurs de genou incluent gonflement, raideur, rougeur, chaleur, faiblesse, instabilité, bruits secs ou craquement, fièvre et réduction de la mobilité (incapacité à étendre ou fléchir le genou complètement).

Les 10 causes les plus communes de douleurs de genou sont…

1. Syndrome rotulien

Le syndrome rotulien, ou syndrome fémoro-patellaire, est une cause commune de douleur au genou parmi les coureurs. Il peut également toucher les personnes pratiquant des activités impliquant un fléchissement répété du genou comme le cyclisme, l’escalade et le saut. Les symptômes de ce syndrome peuvent inclure une douleur derrière ou autour de la rotule (patella), une douleur en fléchissant le genou, une douleur qui empire en marchant vers laval, un gonflement du genou ou un bruit sec et une sensation de broyage dans le genou.

Le syndrome rotulien peut toucher un seul ou les deux genoux. Il peut être causé par un surmenage (fléchissement répété, exercice intense, ou tendons excessivement étirés), un traumatisme direct (chute ou coup), un désalignement de la rotule ou d’autres os de la jambe, des problèmes de pieds (hypermobilité, affaissement de la voûte plantaire, pieds plats) et faiblesse des muscles des cuisses ou déséquilibre musculaire. Le traitement de ce syndrome peut inclure repos, glace, compression, élévation, médicaments anti-inflammatoires, exercices d’étirement et de renforcement et support de la voûte plantaire ou chaussures orthopédiques.

Biking

Next »
ADVERTISEMENT

More on ActiveBeat