Home » French » Santé Sexuelle » 10 MST à dépister chez les femmes enceintes

10 MST à dépister chez les femmes enceintes

Santé Sexuelle

Les femmes enceintes peuvent être infectées par les mêmes MST que les femmes qui ne sont pas enceintes. De nombreuses femmes affectées par une MST ne présentent pas de symptômes et ne sont pas conscientes d’être infectées. Les femmes enceintes devraient être dépistées pour des MST, car ces infections peuvent avoir des conséquences potentiellement graves sur la femme et son bébé. De nombreuses MST qui peuvent être contractées durant la grossesse sont traitables. Dix maladies vénériennes qui peuvent affecter la grossesse sont…

1. Chlamydiose

La chlamydiose est la MST bactérienne la plus commune aux États-Unis. La bactérie Chlamydia trachomatis est la cause de l’infection. Les femmes infectées connaissent des décharges vaginales anormales, des saignements après l’amour ou une sensation de brûlure durant la miction. De nombreuses femmes ne présentent aucun symptôme. Une chlamydiose non traitée peut entrainer des complications comme l’annexite, les grossesses ectopiques (une grossesse en dehors de l’utérus) et la stérilité.

Toutes les femmes enceintes devraient se faire tester pour la chlamydiose à l’aide d’un test d’amplification des acides nucléiques (TAN) qui peut être effectué sur un échantillon d’urine. La chlamydiose peut être traitée à l’aide d’antibiotiques oraux. La chlamydiose non traitée chez les femmes enceintes a été associée à des fausses couches, un faible poids de naissance (un enfant né pesant moins de 2,6 kilos) et des naissances prématurées. Un nouveau-né peut être infecté si l’infection passe par la filière génitale. La transmission mère-enfant de la chlamydiose peut entrainer une pneumonie et des infections oculaires graves qui peuvent mener à la cécité.

Pregnancy

Next »
ADVERTISEMENT

More on ActiveBeat