Home » French » Fitness & Nutrition » 11 dangers de la stigmatisation du gras sur la santé

11 dangers de la stigmatisation du gras sur la santé

Fitness & Nutrition

Bien que certaines parties du monde valorisent le gras et le corps en surpoids, l’Europe et l’Amérique du Nord n’en font pas partie. Dans nos cultures, être mince signifie être beau, professionnel, avoir réussi, être intelligent, être valorisé et avoir le contrôle de soi. Et l’opposé est également vrai en ce qui concerne nos croyances sur le gras, le surpoids et l’obésité. Être gros signifie être paresseux, glouton, peu intelligent et ne pas avoir de contrôle – et ce sont ces croyances erronées qui motivent la stigmatisation et la honte du gras.

Étonnamment, la recherche à long-terme ayant examiné des populations importantes suggère qu’une meilleure santé et qu’une espérance de vie prolongée viendraient avec plus de gras autour du corps que la « norme » de l’indice de masse corporelle. La stigmatisation du gras entraîne de nombreux résultats négatifs qui peuvent non seulement nuire à notre santé physique et mentale, mais aussi à l’incapacité de perdre le poids demandé par la société…

1. Santé mentale

Les personnes en surpoids ou obèses qui vivent dans une société qui les dévalue et les culpabilise sont sans surprise une population qui rapporte des taux plus élevés de dépression, de pensées suicidaires et même de prise de poids que leurs semblables plus minces.

La pression exercée par la famille, les amis, les étrangers et le corps médical pour perdre du poids suffit à utiliser la nourriture comme stratégie d’adaptation. Du stress chronique à l’anxiété et de la dépression à la haine de soi, la stigmatisation du gras peut user la santé mentale, ce qui entraîne des troubles alimentaires et d’exercice, ainsi que de l’isolation et des suicides.

shutterstock_189867731

Next »
ADVERTISEMENT

More on ActiveBeat