Home » French » Conditions Fréquentes » Les 10 motivateurs de phobies les plus communs

Les 10 motivateurs de phobies les plus communs

Conditions Fréquentes

La peur serait l’émotion la plus puissante de l’humanité. Plus puissante même que l’amour. Notre survie en dépendrait. La peur est déclenchée par la partie la plus primitive de notre cerveau. La partie responsable de la vigilance et de la protection contre le danger. La sécurité. La survie. La peur sous la forme de la réponse de la lutte ou la fuite au stress trouve son origine chez nos premiers ancêtres, lorsqu’ils étaient confrontés à un danger mortel.

Lorsque l’homme des cavernes se retrouvait face à un tigre à dents de sabre, sa réponse de lutte ou de fuite était déclenchée. Son rythme cardiaque s’accélérait, pompant de l’oxygène vers ses muscles, sa respiration s’accélérait, le sang était dévié du cerveau et des organes vers ses muscles, et de l’adrénaline était libérée dans sa circulation sanguine. Toutes ces choses survenaient afin qu’il puisse choisir soit de se battre, soit de s’enfuir. Nous n’avons plus de tigres à dents de sable à confronter. Cependant, de nos jours, ce sont souvent nos peurs irrationnelles qui nous poussent à nous cacher. Regardons quels sont ces facteurs qui motivent le plus la peur humaine…

1. Peur de l’échec

La peur de l’échec ou l’atychiphobie peut être si paralysante qu’elle peut vous empêcher d’avancer dans la vie et d’atteindre vos objectifs. Les personnes qui souffrent de cette phobie sapent souvent – et inconsciemment – leurs propres efforts pour éviter la déception ou l’échec. De nombreuses personnes qui grandissent avec des parents trop critiques maintiennent ce sentiment d’humiliation et cette négativité en eux durant leur vie adulte. Cette phobie peut se présenter sous la forme d’une réluctance à tester quelque chose de nouveau, d’auto-sabotage, d’angoisse, d’une faible estime de soi et de perfectionnisme.

La peur de l’échec peut agir comme catalyseur de maladies mentales comme le trouble de l’anxiété, la dépression ou le trouble obsessionnel-compulsif. Certaines personnes ayant peur de l’échec peuvent apparemment réussir dans un domaine comme l’accumulation de richesses, mais souffrir dans le domaine relationnel. Elles peuvent être incapables d’équilibrer leur vie professionnelle et personnelle ; elles ne connaissent jamais le bonheur malgré la quantité d’argent accumulée.

shutterstock_353418029

Next »
ADVERTISEMENT

More on ActiveBeat